(Au cas où je ne l’aurais pas précisé, tous ces compte-rendus d’expérience se font avec le tableau Interwrite de CalComp.)

Quelques questions soulevées aujourd’hui avec Jérôme et Laurent, deux collègues de Lettres avec qui nous avons partagé nos premiers pas. On commence à assimiler l’idée que lorsqu’on ouvre une application quelconque, mettons navigateur ou traitement de texte, puis qu’on commence à annoter le document qui s’ouvre, le logiciel Interwrite Workspace affiche alors une image de l’écran tout en laissant l’application se dérouler en arrière-plan.

C’est ainsi qu’on ne peut plus faire dérouler une page Web annotée, puisqu’en réalité on annotait une image de cette page, image figée et non déroulable. Si on veut faire dérouler la page, il faut cliquer sur l’icône Souris qui redonne alors la main sur les fonctions «normales» de l’ordinateur.

Ce n’est pas évident du tout, car visuellement rien n’indique qu’on quitte un programme pour rentrer dans un autre.

Autre question: je voudrais bien savoir comment utiliser les touches «pré-programmées» qui apparaissent sur le côté du tableau, pour pouvoir plus rapidement passer du crayon noir fin à la flèche rouge et grasse, car ce sont deux outils que j’utilise souvent, en alternance, et ce serait bien d’éviter les 5 clics de modifs à chaque étape.

Il y a pas mal d’autres questions, mais ce sera tout pour ce soir! Jérôme vient d’ailleurs de me transmettre une nouvelle documentation, je vais aller fouiner…

Content tout de même de pouvoir échanger sur ce sujet avec des collègues de l’établissement, ça fera sûrement avancer les choses beaucoup plus vite qu’en étant isolé.

Publicités